Author

Other analyses

Crises chinoises : quatre dénis et un entêtement

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la dernière chronique de David Baverez “Soleil levant” pour l’Express, publiée le 18 avril dernier dans sa version digitale. https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/chine-crises-sanitaire-economique-geopolitique-les-impasses-de-xi-jinping_2171668.html Crises chinoises : quatre dénis et

Read More »

Compte-rendu – Les conséquences régionales de l’entrée en fonction de Tsai Ing-wen à Taïwan

henry-co-G0rae74NmvY-unsplash

Table ronde n°10 de l’Observatoire Chine, 30 juin 2016, avec le Pr. Jean-Pierre Cabestan (HKBU / Asia Centre)

L’entrée en fonction de la présidente démocrate taïwanaise Tsai Ing-wen le 20 mai 2016, quatre mois après sa victoire aux élections présidentielles, a mis fin à la politique de rapprochement avec la Chine continentale mise en place par le président sortant Ma Ying-jeou au cours des huit dernières années. Le retour du Parti démocrate progressiste au pouvoir a considérablement refroidi les relations entre Taïwan et la Chine, qui a officiellement suspendu le « mécanisme de communication bilatéral » le 25 juin 2016.

Même si l’ampleur future de la dégradation de ces relations reste inconnue, la nouvelle situation politique à Taïwan a déjà de multiples conséquences régionales : 1/ sur la politique de rééquilibrage en Asie des États-Unis malgré l’incertitude liée à la fin du mandat de Barack Obama ; 2/ sur le Japon qui se réjouit d’un potentiel rapprochement politique avec le gouvernement insulaire ; et 3/ sur l’Asie du Sud qui n’est pas hostile à une coopération plus étroite avec Taïwan et plus détachée des tensions actuelles en mer de Chine méridionale.

Le contexte général de l’entrée en fonction de Tsai Ing-wen est marqué par : 1/ une montée des tensions sino-américaines observée lors des échanges indirects tendus entre l’Amiral Sun Jianguo et le Secrétaire d’État américain à la Défense Ashton Carter lors du quinzième dialogue Shangri-La; 2/ un ralentissement économique chinois persistant ajouté à un durcissement politique évident de la Chine notamment visible en mers de Chine méridionale et orientale ; 3/ un chaos européen provoqué par le Brexit du 23 juin 2016 qui pourrait compliquer la situation économique en Chine et à Taïwan.

Dans ce contexte, la Chine peut-elle maintenir la pression sur les trois fronts politiques clés que représentent la mer de Chine méridionale, la mer de Chine orientale et Taïwan et jusqu’où Taïwan est-il prêt à s’avancer en termes de concessions pour stabiliser la relation interdétroit?

  • Le contexte dans lequel s’inscrit l’entrée en fonction de Tsai Ing-wen à Taïwan
    • Les signaux forts envoyés par la Chine à Taïwan avant son entrée en fonction
    • Le gel partiel des relations entre Taïwan et la Chine après son entrée en fonction
  • Les relations entre Taïwan et ses voisins
    • Les relations entre Taïwan et le Japon
    • Les relations entre Taïwan et l’ASEAN
    • Les relations entre Taïwan et les États-Unis
  • Les relations entre Taïwan et la Chine
    • Les divergences d’opinions en Chine en matière de politique étrangère
    • Un nouveau gouvernement taïwanais « ouvert » et modéré
  • Conclusion
  • Questions et réponses