Author

Other analyses

Crises chinoises : quatre dénis et un entêtement

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la dernière chronique de David Baverez “Soleil levant” pour l’Express, publiée le 18 avril dernier dans sa version digitale. https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/chine-crises-sanitaire-economique-geopolitique-les-impasses-de-xi-jinping_2171668.html Crises chinoises : quatre dénis et

Read More »

CA2 – Nov/Déc 2005

james-wheeler-TeHIfHLltkg-unsplash

Après la longue succession politique de 2002-2003 puis les épisodes de « fièvre économique » avec l’hypercroissance en 2005, c’est aujourd’hui le traitement de l’information et l’évolution de la liberté, même relative, de débat qui sont en question en Chine. Les dirigeants de la 4ème génération aujourd’hui aux commandes présentent l’apparence d’une phalange unifiée, dont les commentateurs étrangers cherchent avant tout à percevoir les choix stratégiques sur le plan international : diplomatie de l’énergie, « ascension pacifique », pression sur Taiwan et véritable rupture politique sino-japonaise occupent tous les commentaires.

Ce numéro de China Analysis montre pourtant que bien d’autres tendances se font jour en Chine : l’accord au sein du groupe dirigeant n’est peut-être pas aussi unanime que ne le laissent penser les textes officiels ; le destin des réformes et l’orientation future du système économique et social chinois, l’ouverture des banques chinoises au vent de la concurrence, le spectre de l’inégalité sociale flagrante affleurent dans les analyses de la presse et des revues chinoises : voir dans ce numéro une analyse de la revue Zhengming (page 2), mais aussi le débat sur le rôle de l’Etat (page 7) ; Le South China Morning Post, peu sujet à l’audace, a récemment parlé de « contre-offensive conservatrice » en cours en Chine : le durcissement vis-à-vis de la presse et des dissidents démocrates s’expliquerait par la crainte de polémiques au sommet du Parti. Les thèmes en débat sont jugés si sensibles qu’ils ont provoqué, par exemple, le limogeage du rédacteur en chef du Quotidien de Pékin, un de ces nouveaux organes de presse hybrides, mi-commerciaux mi-officiels. A tout le moins les textes publiés restent révélateurs, prouvant qu’il serait difficile de revenir à la « langue de bois » d’antan dans tous les domaines.

A Taiwan, pendant ce temps-là, le parti présidentiel de Chen Shui-bian est menacé d’éclatement après l’échec aux élections législatives de décembre dernier. Tenaillé entre le parti-pris sécuritaire et la course aux profits des entreprises sur le continent, l’ex parti Vert perd sa cohérence. Sur ce plan, l’accalmie dans les déclarations officielles chinoises, même si elle ne s’est pas accompagnée d’une pause dans l’escalade des armements, a produit plus de résultats que les menaces des années précédentes.

 

Sommaire

– POLITIQUE INTERIEURE –

Le premier ministre Wen Jiabao, un fusible critiqué au sein du Parti et du
gouvernement

La pollution de la Songhua et l’information en Chine

Zeng Qinghong reprendrait la gestion des relations avec Taiwan

– ECONOMIE –

Etat néo-libéral ou Etat providence pour la Chine : un débat

Les révolutions bancaires (1) : rapide état des lieux par Zhou Xiaochuan

Les révolutions bancaires (2) : Les Diables Roux à la porte de Minsheng

Mines de charbon : la prévention coûte plus cher que les vies humaines

Les migrants des différentes régions n’ont pas les mêmes revenus

– POLITIQUE  EXTERIEURE –

Les relations Chine-Etats-Unis : une analogie avec les stratégies du
marché financier

Asie : la région n’existera qu’avec la Chine contre les Etats-Unis et leur
ordre

La menace de sanctions contre l’Iran n’est pas crédible

Les ONG américaines, vecteur de la démocratie politique en Asie
centrale

– PRESSE TAIWANAISE –

Relations entre les deux rives : deux approches de la sécurité future

Après la défaite du camp présidentiel aux législatives de décembre, le
pouvoir revient vers les partis

L’économie taiwanaise au miroir de la Corée du Sud

– LA PRESSE DE CE NUMERO –

Ont contribué à ce numéro: Mathieu Duchâtel, François Godement, Hubert Kilian, Michal Meidan, Thibaud Voïta