Responsive Menu
Add more content here...

Author

Other analyses

« Zéro Covid » : Les vrais messages du confinement de Shanghai

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la dernière chronique de David Baverez “Soleil levant” pour l’Express, publiée le 11 mai dernier dans sa version digitale. https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/zero-covid-les-vrais-messages-du-confinement-de-shanghai_2173307.html   « Zéro Covid » :

Read More »

CA 8 – Sept. 2006

frida-lau-jfih9nNg9WQ-unsplash

Ce numéro illustre une fois de plus à quel point l’actualité de la Chine ne peut plus être réduite à un thème politique dominant. Certes, la vie politique intérieure a été marquée par une campagne contre la corruption qui a touché de nombreuses personnalités des milieux politique et économique, jusqu’à la tête de l’appareil shanghaien en particulier. Cette campagne a elle-même été vue comme le prélude au 6e plénum du 16e CC. Si la presse occidentale a rapidement affirmé que l’inculpation de nombreuses personnalités shanghaiennes faisait la preuve de la consolidation du pouvoir de Hu Jintao au détriment de la faction de Shanghai de Jiang Zemin, la presse hongkongaise offre une analyse différente de la situation, suggérant plutôt un compromis au sommet, une fois de plus.

Voici peu, un tel évènement aurait réduit au silence tous les débats. Or, notre sélection témoigne d’analyses les plus diverses sur des sujets qui mettent en cause la voie de développement économique et sociétal suivie par la Chine. Du coeur même de l’appareil – l’École centrale du PCC – émane une approche étonnamment positive du rôle des ONG étrangères en Chine. Une revue à grand tirage, en revanche, livre une analyse sévère de la vulnérabilité économique chinoise et de ses dépendances technologiques – on y est à des années-lumière des reportages étrangers sur l’économie chinoise partant à la conquête du monde, et un certain protectionnisme y pointe. Autre préoccupation, le passage d’une hypercroissance dévoreuse de ressources naturelles à un mode de croissance plus intensif et donc plus économe vis-à-vis de la nature. Mais ces priorités, celles de la maîtrise des consommations d’eau et d’énergie, peinent à se matérialiser dans les faits. Des thèmes nouveaux, comme la sensibilisation de la population ou l’incitation économique, apparaissent.

Sur le plan international, la prolifération occupe l’ordre du jour : à la fois du fait de l’essai nucléaire nord-coréen, condamné unanimement à chaud par la presse officielle, et de par la question iranienne d’autre part. Le premier problème, analysé à Taipei comme à Pékin, traduit une certaine impuissance ou hésitation chinoise face à l’allié nord-coréen, et mène au pronostic d’une mutation stratégique en Asie du Nord-Est. Si la Chine s’inquiète devant la possibilité d’une course aux armements nucléaires dans la région, l’essai nord-coréen a toutefois permis au nouveau dirigeant japonais, Shinzo Abe, d’entamer sa visite officielle à Pékin sur une note d’entente. Et pourtant, à Taipei même, Abe est vu comme un soutien
indéfectible de la cause taïwanaise.

Quant à l’Iran, pays où l’Occident estime généralement que la Chine détient des atouts et une influence considérables, les analyses rapportées ici ressemblent étrangement à celles qui ont cours à Pékin sur la Corée du Nord : rien ne prouve le développement d’un programme nucléaire militaire, le droit de l’Iran à l’énergie nucléaire civile est légitime, et les États-Unis détiennent un pouvoir de négociation qu’ils n’utilisent pas assez ; enfin, en qualifiant le président Ahmadinejad de « conservateur pragmatique », les analystes chinois trahissent leur perplexité. Sur ce terrain aussi, la Chine apparaît à travers ces points de vue comme plus observatrice qu’actrice.

 

Sommaire

– POLITIQUE INTERIEURE –

Purge à Shanghai : lutte anticorruption et jeu des factions

Les ONG étrangères en Chine : un impact positif, selon la revue du Parti

Hongkong: le gouvernement interviendrait trop dans l’économie

– ECONOMIE –

Pékin à sec sera-t-elle sauvée par le nouveau Grand Canal?

L’objectif de réduction de 20 % de l’intensité énergétique ne sera pas atteint

L’économie chinoise est trop vulnérable aux risques internationaux

– POLITIQUE  EXTERIEURE –

La sécurité énergétique ressort surtout du bon fonctionnement du marché

Crise iranienne : logique de l’Iran, mais hésitation sur le risque de conflit armé

« Insolent » Pyongyang

– PRESSE TAIWANAISE –

Shinzo Abe, un Premier ministre protaïwanais ?

Essai nucléaire nord-coréen : le point de vue d’un officiel du DPP

Ont contribué à ce numéro: Mathieu Duchâtel, François Godement, Michal Meidan, Thibaud Voïta