Author

Other analyses

Crises chinoises : quatre dénis et un entêtement

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la dernière chronique de David Baverez “Soleil levant” pour l’Express, publiée le 18 avril dernier dans sa version digitale. https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/chine-crises-sanitaire-economique-geopolitique-les-impasses-de-xi-jinping_2171668.html Crises chinoises : quatre dénis et

Read More »

Deepening Cross-Strait Relation in a More Difficult Regional Context – 2

joshua-Kg3mkSKLeSc-unsplash

Note n°1 de l’Observatoire de la Chine, par Jean-Pierre Cabestan et Jean-François Di Meglio (Asia Centre)

Asia Centre a organisé les 4 et 5 février 2015 à Casas Filipinas, aux Philippines un colloque international mais fermé sur les relations entre la Chine et Taiwan. Cette rencontre rassemblait des universitaires et des chercheurs de l’Université Fudan à Shanghai, du l’Institut chinois de relations internationales contemporaines à Pékin, de l’Institut de relations internationales de l’Université nationale Chengchi et de Taiwan Brain Trust à Taipei, du Centre on Asia and Globalisation de l’Université nationale de Singapour, de l’Université baptiste de Hong-Kong et enfin d’Asia Centre (cf. la liste des participants en annexe). Les quelques participants invités qui avaient été empêchés (Ding Shu-fan, Liu Fu-kuo) ont pu faire leur présentation et participer à la discussion par Skype.

Comme son intitulé l’indique, ce colloque a principalement porté sur l’état actuel et d’avenir à court et à moyen termes des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan. Néanmoins, il a inclus des séances sur l’évolution politique et économique intérieure de la Chine, de Taiwan et de Hong-Kong, tant les événements récents qui touchent à ces trois sociétés se sont mutuellement influencés.

Il faut rappeler que cet exercice est le second du genre, succédant à celui de mars 2014, à Jakarta, et qui s’était situé peu de temps après la « rencontre de Nankin » (cf. consultance DAS de juillet 2014, des mêmes signataires pour le compte d’Asia Centre). La composition du groupe taiwanais participant en 2015 a été totalement revue, et constituée principalement de représentants de nuances diverses de la couleur politique « verte » associée à Taiwan au courant dit « indépendantiste » dont le PDP (Minjindang en pinyin, DPP en anglais) est l’incarnation sur l’échiquier politique, sous des bannières effectivement de la même couleur.