Author

Other analyses

Crises chinoises : quatre dénis et un entêtement

Retrouvez ci-dessous l’intégralité de la dernière chronique de David Baverez “Soleil levant” pour l’Express, publiée le 18 avril dernier dans sa version digitale. https://lexpansion.lexpress.fr/actualite-economique/chine-crises-sanitaire-economique-geopolitique-les-impasses-de-xi-jinping_2171668.html Crises chinoises : quatre dénis et

Read More »

Compte-rendu – Le XIXème congrès du Parti communiste chinois : De la dictature d’un parti à la dictature d’un homme ?

jeremy-bezanger-qgNmkR9ospI-unsplash

Table ronde n°22 de l’Observatoire Chine, 23 novembre 2017, avec le Pr. Jean-Pierre Cabestan (HKBU / Asia Centre)

Le XIXe Congrès du Parti communiste chinois (PCC), qui s’est déroulé du 18 au 24 octobre 2017 à Pékin, signale de manière incontestable le triomphe du président chinois Xi Jinping. Bon nombre des idées de Xi ont été inclues dans le rapport qu’il a présenté au congrès le 18 octobre tandis que son nom et la pensée qui y est attachée ont été intégrés dans les nouveaux statuts du Parti. Le XIXe Congrès confirme par ailleurs la réussite de la stratégie de Xi consistant à promouvoir ses alliés au sein de la direction du Parti. S’il est encore trop tôt pour spéculer sur son avenir politique au prochain congrès fin 2022, aucun successeur ne s’est clairement distingué lors du Congrès d’octobre, ce qui permettrait à Xi Jinping de garder les mains libres et éventuellement de se maintenir au pouvoir après 2022.

  • La Chine a un nouveau « roi »
    • Le rapport de Xi Jinping
    • La poursuite des réformes
    • Ambitions internationales
    • Révision des statuts du Parti
  • La nouvelle direction du Parti
    • Le Comité permanent du Bureau politique
    • Le Bureau politique du comité central
    • Le secrétariat du Comité central du PCC
    • Une Commission militaire centrale plus resserrée
    • Les dirigeants écartés
    • La sélection des dirigeants : cooptation ou élection ?
    • La campagne contre la corruption
  • Xi « Grand Leader » : le culte de la personnalité du chef à nouveau à l’honneur