Responsive Menu
Add more content here...

-Trends-

STRATÉGIES ET PRATIQUES D’INNOVATION EN ASIE

  1. Les chaebols dominent la R&D (Jean-Raphaël Chaponnière)
  2. Innovation Policies in North Korea and their Impact on the Sanctions Regime (Théo Clément)
  3. L’innovation, priorité de l’industrie chinoise de défense : état des lieux et enjeux à venir (Eric-Vincent Grillon, Camille Liffran)
  4. Lancements spatiaux commerciaux chinois : nouveaux acteurs, cadre, dynamiques (Camille Liffran, Lucie Sénéchal-Perrouault)
  5. L’écosystème de l’innovation et de la création d’entreprises au Vietnam (Jean-Philippe Eglinger)
  6. Nation branding en Corée du Sud : ruptures et continuités d’une stratégie promotionnelle (Juliette Schwak)
  7. Mouvements makers et innovation participative à Tokyo après Fukushima : l’émergence d’un nouveau modèle d’innovation au Japon ? (Eric Jolivet)
  8. La recherche en sciences humaines et sociales à l’épreuve de Fukushima : héritages scientifiques d’une catastrophe (Mathilde Morin)

 

ANALYSES LOCALES

  • TAIWANRéactions taïwanaises aux appels à l’unification de Xi Jinping (Tanguy Lepesant)
  • THAÏLANDELes élections législatives en Thaïlande (24 mars 2019) : modalités, forces en présence et enjeux politiques (Pierre Reisman)
  • CAMBODGEFace aux menaces de sanctions européennes, le Cambodge entre craintes et défiance (Pierre Motin)
  • BANGLADESHUn pèlerinage méconnu, le Biswa Ijtema au Bangladesh (Charza Shahabuddin)

Asia Trends #5 – Printemps 2019 – Stratégies et pratiques d’innovation en Asie

Quelques extraits
LES CHAEBOLS DOMINENT LA R&D
Jean-Raphaël Chaponnière

La Corée est, avec Israël, le pays qui investit le plus dans la R&D, et les quatre plus grands chaebols assurent les trois quarts de la R&D du secteur privé. Cette mobilisation et cette concentration sont une force et une source d’inquiétude pour la Corée confrontée à la montée en puissance de la Chine. Qu’arriverait-il en cas de difficulté d’un champion national ? Pour quelle raison le doublement de l’effort de recherche des dix dernières années ne s’accompagne-t-il pas d’une forte hausse de la productivité du travail ?

 

INNOVATION POLICIES IN NORTH KOREA AND THEIR IMPACT ON THE SANCTIONS REGIME
Théo Clément

Souvent analysée à travers le prisme des pays en développement mais rarement en tant que puissance scientifique, la Corée du Nord a mis en œuvre d’ambitieux programmes d’éducation, de promotion et d’innovation scientifique depuis la fin de la Guerre de Corée. Cet article se propose de revenir sur certaines tendances les plus récentes de développement scientifique en Corée du Nord et vise à montrer en quoi Pyongyang semble se reposer en partie sur sa sous-estimée capacité d’innovation pour contourner les sanctions internationales.quelle raison le doublement de l’effort de recherche des dix dernières années ne s’accompagne-t-il pas d’une forte hausse de la productivité du travail ?

 

L’INNOVATION, PRIORITÉ DE L’INDUSTRIE CHINOISE DE DÉFENSE : ÉTAT DES LIEUX ET ENJEUX À VENIR
Éric-Vincent Grillon et Camille Liffran

Les performances impressionnantes enregistrées par l’industrie de défense chinoise ne font aujourd’hui nul doute. La base industrielle et technologique de défense (BITD) chinoise s’est en effet progressivement développée à partir des années 1990 pour former un écosystème désormais complexe et mature, caractérisé par une intégration relativement approfondie du complexe militaro-civil. L’innovation, placée au cœur de cet écosystème, doit jouer un rôle moteur pour servir les ambitions chinoises, et en particulier l’objectif fixé à 2050 et affirmé par Xi Jinping lors du 19e Congrès du Parti communiste de 2017 de se doter d’une « armée de classe mondiale » en mesure de rattraper le niveau de celle des États-Unis et équipée de matériel chinois. La Chine mise tout particulièrement sur l’approfondissement de l’intégration du complexe militaro-civil dans les secteurs des hautes technologies de défense et en particulier dans le domaine de l’intelligence artificielle, enjeu hautement stratégique dans la compétition avec les grandes puissances militaro-industrielles.

 

LA STRATÉGIE D’INNOVATION CHINOISE DANS LE DOMAINE SPATIAL : LES LANCEMENTS SPATIAUX CHINOIS À LA CONQUÊTE DU MARCHÉ
Lucie Sénéchal Perrouault et Camille Liffran

Avec l’échec au lancement du lanceur OS-M1 le 27 mars dernier, la société OneSpace ne sera pas la première entreprise commerciale chinoise à atteindre l’orbite. Cet échec suit celui de la société Landspace le 27 octobre 2018. Ces tentatives, qui s’ajoutent à des tests suborbitaux et technologiques fructueux, mettent en lumière le dynamisme du très jeune secteur des lancements privés chinois. L’essor de ce secteur, qui s’est développé en Chine à partir de 2014-2015, a été permis par un assouplissement réglementaire s’inscrivant au cœur de deux stratégies prioritaires de l’innovation nationale : intégration civilo-militaire d’une part, encouragement et encadrement étatique des entreprises et des capitaux privés d’autre part. Elle s’insère aussi dans l’environnement international du New Space et du marché des micro satellites.

 

ACCÉDER LE FICHIER PDF : 
Asia Trends #5 - Printemps 2019.PDF

...

THIS IS MEMBER-ONLY CONTENT.
To view or download more of this content please subscribe.
If you are already a member please login.

Other publications